Retour

Quatuor Karski

Kaja Nowak, violon (1989 Belgium/Poland)

Natalia Kotarba, violon (1990 Belgium/Poland)

Diede Verpoest, alto (1992 Belgium)

Julia Kotarba, violoncelle (1990 Poland)

Le Quatuor Karsky a été fondé en 2018 par les violonistes Kaja Nowak et Natalia Kotarba, le violoniste et altiste Diede Verpoest et la violoncelliste Julia Kotarba. Après avoir joué ensemble dans différentes combinaisons, les quatre musiciens se sont rencontrés en quatuor lors de la Resonances Festival Academy 2018, où ils ont été entraînés par Elisabeth Kufferath et Philippe Graffin, puis aux Rencontres Internationales Musicales d’Enghien, où ils ont participé aux masterclasses avec Amy Norrington et David Waterman. Peu de temps après, ils participent à leur premier concours de quatuor à cordes, le 4e Concours international de musique Triomphe de l’Art à Bruxelles, où ils obtiennent le Grand Prix ainsi que le Prix spécial pour les anciens élèves du Conservatoire royal de Bruxelles.

Basés à Bruxelles, leurs engagements de concerts depuis la création du quatuor les ont amenés dans des salles belges ainsi que dans des séries de concerts et des festivals de musique de chambre en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

De janvier à juin 2019, ils se joignent au Studio du Quatuor à cordes du Royal Northern College of Music à Manchester, en étroite collaboration avec le violoniste Donald Grant (Elias Quartet) et des membres de la faculté de musique de chambre du RNCM. En septembre 2019, ils entament un programme d’études de deux ans axé sur la musique de chambre et co-organisé par l’Académie européenne de musique de chambre. Le RNCM étant le siège du quatuor, le programme prévoit des échanges avec d’autres conservatoires européens de premier plan comme le CNSMD à Paris et le NMH à Oslo.

Le Karski Quartet tire son nom de Jan Karski, figure légendaire du mouvement de résistance de la Seconde Guerre mondiale. Les membres du Quatuor Karski s’étaient engagés à montrer aux autres la vérité dramatique sur la guerre, croyant fermement que chaque époque a besoin de héros comme lui. Au milieu des graves difficultés auxquelles toute la population humaine est confrontée aujourd’hui, ils trouvent dans la profonde compassion et l’attitude intransigeante de Karski un exemple à imiter dans l’art aussi bien que dans la vie.

 

leo. eget risus amet, luctus sed Curabitur id