Under the Honorary Chairmanship of Her Majesty Queen Paola
Chapelle Musicale Reine ElisabethChapelle Musicale Reine Elisabeth

Mathis Rochat, viola

 

 

Né en 1994 à Genève, Mathis Rochat est un altiste chambriste et soliste Franco Suisse.

Peintre amateur, il cherche la couleur dans son jeu, et sa carrière émergente se distingue par la qualité de ses projets de musique de chambre et de nouvelles créations pour son instrument. Il se forme auprès d’Antoine Tamestit à Cologne dés l’âge de 15 ans, avant de poursuivre ses études chez Tatjana Masurenko à Leipzig. En 2019, Mathis Rochat fait partie de l’élite internationale des jeunes altistes qui se produirent en récital au festival des “Sommets Musicaux” de Gstaad. Il fait ses débuts en soliste en 2016 la Norddeutsche Philharmonie dans le cadre des Festspiele Mecklenburg Vorpommern et on le retrouve au sein de différents groupes de musique de chambre dans des festivals tels que le Festival de Pâques de Deauville et les „Sonates d’Automne“ de Loche, les Schwetzinger Festspiele, le „CaFe“ Budapest, Stavanger chamber music festival, „Krzyzowa music“ et „Chamber Music Connects the World“ de la Kronberg Academy où il se produit  autant avec les „ainés“  tels que Gidon Kremer, Lynn Harrel, Augustin Dumay, Pinchas Zuckermann, Christian Tetzlaff, Jerôme Pernoo et Antje Weithaas qu’ avec la nouvelle génération d’artistes tel que Adam Laloum, Pierre Fouchenneret,Victor Julien-Lafferière, Nadège Rochat, David Kadouch, Anastasia Kobekina,Yann Levionnois et Will Hagen. Son intérêt pour la musique contemporaine se traduit par son travail avec des compositeurs tels que Detlef Glanert, Garth Knox et Christophe Staude pour lequel il va enregistrer la pièce „Nachbild“ pour alto seul et participe aux masterclasses de l’ensemble modern de Francfort. Avec la production de son premier CD „l’alto parnassien“ (Juin 2019) Il entame une longue recherche sonore dédiée à son instrument, avec plusieurs transcriptions de pièces et chansons tirées de la musique impressioniste française. Il joue un alto de Pierre Vidoudez fait à Genève en 1949.

En septembre 2019, il rejoint la Chapelle Musicale Reine Elisabeth comme artiste en résidence sous la direction de Miguel da Silva.