Retour

Clémence Garcia

C’est par la flûte traversière que Clémence Garcia débute ses études musicales, avant de se tourner vers le chant. Elle entre alors au Conservatoire de Toulouse en classe lyrique, puis au Pôle des Arts Baroques du CRR.

Elle aborde rapidement la scène avec les rôles de Lucy dans The Telephone de Menotti (Opéra des Landes) et Gabrielle dans La Vie Parisienne d’Offenbach (Théâtre de Taverny). Elle est également Barberine dans Les Noces de Figaro, avec la compagnie Opéra Eclaté (Opéra de Massy, Opéra de Clermont-Ferrand, Festival Saint-Céré, Luxembourg…), Frau Herz dans Le Directeur de Théâtre de Mozart, le Feu et la Princesse dans L’Enfant et les Sortilèges de Ravel, ou encore Euridice et Musica dans L’Orfeo de Monteverdi, et Filia dans Jephte de Carissimi.

En 2019 elle chante la Première Dame dans La Flûte Enchantée de Mozart (Opéra de Tours) ainsi que le rôle d’Amour dans Orphée et Eurydice de Glück (Opéra de Clermont-Ferrand). Clémence a reçu le prix Jeunes Espoirs du Concours de chant de Bordeaux-Médoc.

Son intérêt pour le répertoire baroque la pousse à se perfectionner auprès de plusieurs artistes de renom, comme Philippe Jaroussky, Jérôme Corréas, Adrianna Fernandez… Elle est régulièrement sollicitée en tant que soliste pour des oratorios : la Passion selon Saint-Matthieu, la Passion Saint-Jean et la Messe en si de Bach (Halle aux Grains de Toulouse), le Magnificat de Bach (Opéra de Massy), le Stabat Mater de Pergolèse (Orquestra Barroca de Barcelona), le Messie de Haendel, mais aussi la Messe en Ut mineur de Mozart, et la Missa in Angustiis de Haydn. Elle incarne plusieurs rôles solistes dans Le Triomphe des Arts, opéra-ballet de Dupuy, lors de sa création et de son enregistrement avec l’Ensemble Baroque de Toulouse.

Elle est soprano solo dans le Requiem de Fauré avec l’orchestre de l’Opéra de Massy, et pour la création et l’enregistrement du Stabat Mater de Christopher Gibert (Festival de Rocamadour). Elle tient également le premier rôle dans la création de l’opéra L’Annonce faite à Marie de Marc Bleuse, programmé par le Théâtre du Capitole de Toulouse.

Depuis 2022, elle est Artiste en résidence à la Chapelle Musicale sous la direction de José van Dam et Sophie Koch.