La Chapelle Musicale livre un Beethoven moins connu